Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2009

Manger, bouger- Matières grasses

Les matières grasses : modération et variété

Pourquoi ? Elles sont indispensables au fonctionnement de l’organisme, mais sont aussi très caloriques : mieux vaut les consommer avec modération.

Privilégiez les matières grasses végétales : huiles, margarine… Leurs acides gras sont de meilleure qualité.

La crème fraîche peut très bien accommoder légumes et féculents de temps en temps… Mais usez-en avec parcimonie, et privilégiez tant que possible les sauces à base de yaourt ou de coulis de tomates, afin de donner de bonnes habitudes à votre enfant.

Comment ?

> Limitez la consommation de graisses ajoutées : pour la cuisson, dans les plats chauds.

> Alternez les préparations nécessitant de la matière grasse et les modes de cuisson « maigres ».

> Regardez les étiquettes des plats préparés : ils sont parfois riches en graisses.

Matieres grasses.pdf 

 

Manger, bouger-Viandes Poissons

Viande, œuf, poisson : 1 à 2 fois par jour en alternant

Pourquoi sont-ils importants ? Ils apportent des protéines, nécessaires notamment aux muscles et aux os.

Comment les consommer ?

Au repas du midi ou à celui du soir en quantité inférieure à celle de l’accompagnement (féculents et légumes). Si vous souhaitez que votre enfant mange de la viande du poisson ou des œufs aux deux repas, prévoyez des portions plus petites. Donner trop de protéines aux enfants n’est pas souhaitable.

Que choisir ?

Pour la viande, privilégiez les moins grasses ou les morceaux les moins gras : poulet sans la peau, escalopes de volaille, filet maigre de porc, steak haché à 5 % de matières grasses, jambon blanc.

Limitez les charcuteries : saucisses, pâté, saucisson … Elles sont très riches en graisses.

Et le poisson ?

Les matières grasses des poissons ont des effets protecteurs sur la santé (celles des poissons gras notamment). Essayez de proposer du poisson à votre enfant au moins deux fois par semaine.

Variez les poissons et leur mode de cuisson : papillote, vapeur, poêle etc. Pensez aux filets de poissons surgelés (colin, cabillaud, maquereau…) faciles et rapides à cuisiner : ils ne réclament que quelques minutes de cuisson à l’eau ou au micro-onde… et n’ont aucune arrête !

N’oubliez pas les conserves : thon au naturel, à l’huile, saumon, maquereaux, sardines à l’huile...

Les poissons panés constituent, certes, un moyen de faire manger du poisson aux enfants, mais ils sont bien plus gras que du poisson nature. Essayez d’habituer votre enfant au vrai goût du poisson, et de garder les poissons panés pour les « dépannages » de dernière minute par exemple.

Votre enfant a du mal à finir sa viande ?

Ne le forcez pas : il n’a peut-être plus faim. Un dégoût de la viande rouge survient momentanément chez beaucoup de jeunes enfants. Essayez d’en proposer à votre enfant sous une forme différente : hachée, en morceaux plus petits… Ou privilégiez la viande blanche. Pensez aussi que la viande peut très bien être remplacée par du poisson, des œufs, ou du jambon blanc.

Viandes poissons oeufs.pdf 

 

Manger Bouger- Fruits et légumes

Fruits et légumes : au moins 5 par jour !

Pourquoi sont-ils importants ? Ils sont riches en vitamines, fibres, et leur effet bénéfique sur la santé a largement été démontré.

Ils jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies à l’âge adulte : cancers, maladies cardiovasculaires, obésité, diabète. Donner à votre enfant l’habitude d’en manger dès son plus jeune âge, c’est l’aider à construire sa future santé d’adulte.

Quand les consommer ?

À chaque repas, en profitant de leur variété. Les légumes et les fruits ne sont pas uniquement des aliments « bons pour la santé ». Ils sont aussi sources de plaisir, et sont riches de nombreuses saveurs qui contribuent à l’éveil sensoriel des enfants. Ils peuvent être appréciés dès le plus jeune âge ! En cas de petit creux et si vraiment il n’est pas possible de patienter jusqu’au repas, privilégiez les fruits.

Comment les préparer ?

Les légumes peuvent se préparer en crudités, soupes, salades, gratins, cuits à la vapeur, poêlés, au wok, … Les fruits eux aussi se prêtent aux préparations : en compote, cuits au four, gratinés, en salade… Mais de simples fruits frais constituent aussi un dessert tout à fait délicieux ! Apprenez à vos enfants à apprécier la saveur d’une pomme croquante ou d’une prune juteuse.

Pensez-y !

Les fruits et légumes en conserve ou surgelés apportent presque autant de bienfaits que les produits frais. N’hésitez pas à en proposer à votre enfant !

Et les jus de fruits ?

Choisissez des jus de fruits « sans sucre ajouté ». Un fruit pressé ou un verre de jus de fruits « sans sucre » ajouté peut contribuer à l’une des 5 portions de fruits et / ou légumes à consommer chaque jour. Mais un jus de fruits contient moins de fibres qu’un fruit entier : il est donc moins rassasiant. Donnez-en de préférence à votre enfant au petit-déjeuner ou au goûter et proposez les autres fruits entiers ou en morceaux à la fin du repas. Certains jus, même « sans sucre ajouté » sont naturellement très riches en sucre : jus de pomme, de raisin : un demi-verre, c’est bien.

Les fruits secs ou séchés ?

Ils sont pleins de vitamines et de fibres mais sont aussi très riches en sucre, et donc très caloriques. On ne peut pas les compter parmi les 5 fruits et légumes à consommer chaque jour. Vous pouvez en proposer à votre enfant, mais occasionnellement.

Vous avez du mal à faire manger des fruits et légumes à votre enfant ?

fruits et légumes.pdf